Analyse des pratiques professionnelles / APP / GAP

Qu'est-ce que l'analyse des pratiques professionnelles?

L’APP, au contraire de la supervision, se concentre non sur la personne mais sur le professionnel dans les gestes et le cadre qu’il pose dans l’exercice de son métier. Le focus se porte sur le professionnel dans un but bien précis : une plus grande prise en compte des besoins de l’usager et donc une amélioration de la qualité des interventions.

Il s’agit d’un travail d’aide à la professionnalité où chacun accepte d’être dans le réflexif et non dans le prescriptif : non pas « voilà ce que tu dois faire pour être un bon professionnel » mais plutôt : « quand je fais telle action j’ai le sentiment que cela entraîne telle réponse. Qu’en pensez-vous ? »

C’est un prérequis important : que le collectif accepte de ressortir de la séance d’APP avec plus d’interrogations que de réponses immédiates. Tout ceci se construit dans la confiance et dans la durée. Lorsque le groupe et l’intervenant s’installent dans un confort où chacun arrive à prévoir les réactions de l’autre alors il est temps de changer d’intervenant.

Posture de l'intervenant

  • Il doit être extérieur à l’institution pour être neutre et objectif. Il n’est pas « une balance » qui va tout cafter à la direction. Il n’est pas non plus un représentant syndicale qui va porter le mal-être soignant dans les hautes sphères hiérarchiques. C’est pourquoi des bilans réguliers de restitutions doivent être intégrés au cadre de travail : tant avec les commanditaires qu’avec l’équipe. Oui c’est souvent un travail d’équilibriste mais c’est ce qui fait l’intérêt de ce travail !
  • Il est garant du cadre et incarne les règles de confidentialité qui garantissent la sécurité psychique de chacun
  • Il soutient le travail élaboratif et clarifie les différents éléments (jugements, éprouvés, faits, croyances)
  • Il n’est pas là pour dire comment travailler : chacun est expert de son métier. La mission de l’intervenant en analyse des pratiques professionnelles est d’aider à la mise en sens des questions de chacun pour faire se dégager une cohérence des interventions.

Finalité et objectifs opérationnels

  • Construire une cohérence de groupe : « faire équipe » dans la responsabilité partagée et l’émergence d’un sens co-construit de la mission
  • Mettre à jour les représentations de chacun sur le travail du collègue : travailler en transversalité et en pluridisciplinarité (comprendre les pratiques en commun ou en différenciation)
  • Développer ses capacités d’écoute et d’analyse par la mise en commun d’éprouvés et de ressentis : savoir-être et savoir-faire des compétences relationnelles
  • Aider à la prise de distance dans le quotidien professionnel : savoir repérer son cadre d’action et ses périmètres d’interventions propres (fiche de poste VS travail réel, accepter les limites de l’action etc…)
  • Relancer la créativité et mobiliser les ressources des professionnels : mise en représentation des situations professionnelles délicates (l’imaginaire des pratiques)
  • S’appuyer sur des éléments théoriques qui éclairent la pratique : exposé de cas cliniques, lectures de textes de références etc… : découverte de nouveaux outils d’analyses et de compréhensions des situations cliniques vécues
  • Minimiser les risques d’épuisement professionnel, de burn et de bore out.

Public concerné

  • Les professionnels d’une même équipe ou d’un même service (de 4 à 12 personnes)
  • Les professionnels a besoins spécifiques (ex : équipe de nuit)
  • Les chefs de service qui souhaitent bénéficier d’un lieu d’élaboration inter-institutionnel

Il est évident que la participation à une APP se fait sur la base du volontariat et sur les heures de travail.
Les séances peuvent avoir lieu soit dans l’institution soit au cabinet (délocalisé cet exercice est souvent intéressant).

Le rythme des séances est à définir ensemble selon les besoins et le budget disponible.